3 tendances de plus à aimer

Les manches fortes

On vous le dit : les manches « statement » (qui font une vraie déclaration… mode) sont la plus grande tendance de cette saison. Les designers des quatre capitales fashion semblent universellement obsédés avec l’ajout de volume, de longueur et autres froufrous sur nos bras. Autrefois considéré comme l’ultime signe de laisser-aller, les manches trop longues sont maintenant de rigueur, grâce à DKNY et Loewe, pendant que Dolce & Gabbana maîtrisent les manches froissées et élaguées. Les manches phares des sixties en pâte d’éléphant  font un comeback chez Gucci, Fendi et Etro, alors que les manches flare façon 1977 ont été vues chez Elie Saab et Giamba. En gros, si les manches n’ont rien de nouveau, elles sont en tout cas bel et bien de saison.

They Call Me Mellow Yellow

Du moutarde au canari, du chartreux au champagne, il y avait plus de teintes de jaune cette saison qu’un tableau Farrow & Ball. Alexander Wang a opté pour un soupçon de surligneur neon, vu sur des brassières piquant leur nez et des coutures sporty. Approche similaire chez Prada avec des bordures plumes couleur sorbet. Ce n’est pas le même minimalisme que nous avons retrouvé chez Chloé ou Chanel, avec des looks total safran et canari respectivement, qui ont fait défendu la place du jaune comme couleur phare de la garde-robe des mois chauds.

Femme des années quatre-vingt

C’est peut-être parce que l’âge moyen des designers est 35 ans, ou la théorie que tout ce qui était à la mode il y a 20 ans redevient cool, ou alors c’est la série Stranger Things qui nous rappelle que les Eighties étaient, après tout, cool. En tout cas, en ce moment il y a clairement un entichement pour la décennie que le style a pourtant semblé bouder. Les designers qui y vont à fond sont Rodarte (pensez épaules énormes), Isabelle Marant (les jupes patineuses frou-frou) et Saint Laurent (les mini robes en cuir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *